Phyto-Victimes » Un site au service des victimes des produits phytosanitaires

Table-Ronde sur les travailleurs exposés aux risques chimiques, c’est demain à Poitiers !

14 Février 2017 : Paul François, président de l’association Phyto-Victimes participera à la table-ronde sur le thème des travailleurs exposés aux risques chimiques dans le cadre du 8ème Festival « Filmer le Travail » à Poitiers (86).

15 h : Diffusion en avant-première du film « Les Sentinelles » de Pierre Pézerat qui est consacré à Henri Pézerat, chercheur au CNRS et lanceur d’alerte. Pierre Pézerat part à la rencontre des personnes qui ont été aidées par son père : les victimes de l’amiante, victimes des pesticides…

17h : Débat « Lobbies et exposition des travailleurs aux risques chimiques », avec :
- Paul François, agriculteur charentais et président de l’association Phyto-Victimes
- Annie Thébaud-Mony, sociologue de la santé, directrice de recherche à l’INSERM en santé du travail
- Pierre Pézerat, réalisateur
- Yves Struillou, directeur général du travail
Cette table-ronde sera animée par Alain Garrigou, Professeur d’ergonomie (Université de Bordeaux)

Pour plus d’informations, vous pouvez retrouver l’interview d’Hélène Stevens, présidente du festival en cliquant ici ou bien vous rendre sur le site du festival : http://filmerletravail.org/

 

Maïs traité à la phosphine dans le port de Brest : un nouveau scandale ?

Vous pouvez retrouver le communiqué commun de plusieurs associations et collectifs concernant l’affaire du maïs traité à la phosphine acheminée dans le port de Brest en cliquant ici.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les articles suivants :

- http://www.letelegramme.fr/bretagne/mais-traite-a-la-phosphine-une-procedure-d-enquete-ouverte-23-12-2016-11342290.php

- http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/brest-mais-traite-a-la-phosphine-nouveau-test-en-vue-19-01-2017-11369211.php

 

 

Rencontre scientifique « Pesticides et santé en Nouvelle-Aquitaine : état des connaissances » – 03 Février 2017 à Bordeaux

L’association Phyto-Victimes participera à la rencontre scientifique « Pesticides et santé en Nouvelle-Aquitaine : état des connaissances » le 3 Février 2017 à l’ISPED (Université de Bordeaux) – 146 rue Léon Saignat à Bordeaux (33).

Notre association interviendra lors de la table ronde sur la réparation, animée par A. CHARBONNEAU (Université de Bordeaux)
O.ROBINEAU (Phyto-Victimes)
ML.BIBEYRAN ; V.MURAT ; Maître C.DARCQ (Cabinet d’avocats Teissonnière-Topaloff-Lafforgue-Andreu & associés)

Vous pouvez retrouver le programme en cliquant ici.

 

Mise en consultation publique de l’arrêté sur les produits phytos : vous avez jusqu’au 3 février 2017 pour donner votre avis!

Depuis le 13 Janvier 2017, le Ministère de l’Agriculture vient de soumettre à consultation publique le nouvel arrêté (*) sur les produits phytosanitaires, qui rappelons-le, avait été abrogé en juillet 2016 par le Conseil d’Etat, sous la pression de l’Association Nationale Pommes Poires (ANPP).

L’association Phyto-Victimes souhaite la mise en place d’un texte réglementaire protégeant réellement la santé des professionnels et des riverains ainsi que l’environnement. Le texte soumis à consultation manque d’ambition et ne prend pas en compte les connaissances actuelles.

Délais de réentrée : temps nécessaire  pour autoriser  des personnes à  accéder  à la zone traitée.

Le texte ne doit pas se contenter d’imposer  un délais face  à  des risques immédiats ( irritations, problèmes respiratoires…)  il devrait encadrer  sérieusement  tous les risques  chroniques graves pour la santé comme les perturbateurs endocriniens. De plus, il est indiqué que si les délais de réentrée devaient être réduits « en cas de besoin motivé, non anticipé et non prévisible, ou impérieusement nécessaire », l’utilisateur devrait se protéger avec des EPI (Equipement de Protection Individuelle). Ces équipements ne sont pas adaptés au travail effectué (les combinaisons et les masques peuvent être gênants et insupportables, notamment en période de forte chaleur). De plus, en 2007, des chercheurs ont démontré l’inefficacité de nombreux équipements, exposant ainsi les travailleurs de manière beaucoup plus importante (**). La réduction des délais de réentrée  devrait être  impossible ou bien mieux encadrée.

Vitesse du vent :

Il est également indispensable de faire respecter l’interdiction de traiter lorsque le vent est supérieur à 19 km/h (3 sur l’échelle de Beaufort). Cette réglementation  protège les risques pour les utilisateurs, les riverains et l’environnement en limitant la dérive des produits.

La consultation publique prendra fin le 3 février 2017. Vous avez quelques semaines pour donner votre avis sur  l’utilisation des produits phytosanitaires afin de protéger efficacement la santé et l’environnement. Nous vous encourageons fortement à prendre quelques minutes pour adresser vos recommandations à l’adresse suivante : consultations-public.bib.dgal@agriculture.gouv.fr en indiquant l’objet « arrêté utilisation PPP ».

Si vous le souhaitez, vous pouvez  appuyer nos recommandations en vous servant de nos argumentaires.

(*) Le texte est disponible ici : http://agriculture.gouv.fr/projet-darrete-relatif-la-mise-sur-le-marche-et-lutilisation-des-produits-phytopharmaceutiques-et-de

(**) Il est possible de consulter cet article scientifique en cliquant sur ce lien : https://pistes.revues.org/2137

 

Pour télécharger le communiqué de l’association Phyto-Victimes, cliquez ici.