Une exposition aux pesticides peut parfois être à l’origine de symptômes, mais aussi de pathologies lourdes. Que vous présentiez des symptômes légers ou plus impactants, il est important de vous questionner sur votre relation aux pesticides. Si vous avez été exposé à des pesticides dans un cadre professionnel, rapprochez-vous de Phyto-Victimes.

Comment puis-je être exposé aux pesticides ?

Tout d’abord, il est essentiel de demander conseil et de vous faire accompagner par des professionnels. Dans les faits, si vous présentez des symptômes et avez été exposé à des pesticides, Phyto-Victimes peut vous épauler et vous guider dans vos démarches.

Les activités à l’origine de maladies en lien avec les pesticides

Vous êtes nombreux à vous demander de quelle manière vous avez pu être exposé aux pesticides. Les sources d’exposition aux pesticides sont, en effet, diverses et variées, et elles touchent divers corps de métier. Par exemple, les activités suivantes impliquent un contact avec des pesticides :

  • traitements phytosanitaires, récoltes ou travaux manuels sur des cultures préalablement traitées ;
  • transport ou stockage de produits phytosanitaires ;
  • application de produits vétérinaires et anti-parasitaires ;
  • d’autres activités moins liées à l’agriculture : travail des bois traités, transport et réception de denrées traitées (containers), …

Il apparaît alors que plusieurs métiers supposent une exposition aux pesticides, même si cela n’est pas toujours évident de prime abord.

Certains métiers sont plus fréquemment touchés par les pesticides et leurs effets néfastes. Parmi ceux-ci figurent notamment les :

  • travailleurs de l’agriculture (métropole et Outre-Mer) : agriculteurs exploitants, salariés agricoles, etc. ;
  • techniciens, technico-commerciaux du domaine para-agricole ;
  • dockers ;
  • agents de voirie des collectivités locales et territoriales ;
  • jardiniers ;
  • tous les salariés travaillant pour la dératisation, la désinfection ou le désinsectisation ;
  • salariés du bois et du bois traité ;
  • chimistes, techniciens de laboratoires ayant manipulé des produits phytosanitaires , etc. 

De nombreuses tâches de travail peuvent vous exposer aux pesticides de manière indirecte, sans même que vous ne le sachiez ! Vous ne reconnaissez pas votre activité dans la liste ci-dessus, mais avez été exposé aux pesticides dans un cadre professionnel et présentez des symptômes ? Phyto-Victimes peut vous accompagner.

Quels sont les symptômes liés aux pesticides auxquels il faut prêter attention ?

Tout d’abord, il est important de définir les différents symptômes pouvant être liés à une exposition aux pesticides. Les plus fréquents sont :

  • vomissements ;
  • nausées ;
  • maux de tête ;
  • grande fatigue ;
  • douleurs musculaires ;
  • eczémas, etc.

 

phyto-victimes-association
D’autres symptômes peuvent apparaître suite au contact avec des produits phytosanitaires. Si vous avez d’autres symptômes et avez été exposé à des pesticides dans le cadre de votre activité professionnelle, Phyto-Victimes peut vous fournir un accompagnement médical, administratif et/ou juridique selon votre cas.

Est-il possible d’échanger avec d’autres victimes des pesticides ?

Nous avons remarqué que l’échange entre victimes des pesticides est important. Dans les faits, s’entretenir avec une personne ayant une situation similaire à la vôtre peut, par exemple, vous permettre de lancer une procédure. Cet échange peut procurer un sentiment de soutien, d’entraide, mais aussi de compréhension.

Gardez toujours à l’esprit que vous n’êtes pas seul dans votre situation. Vous n’êtes certainement pas le premier, et si vous êtes le premier, en parlant, vous pouvez libérer la parole d’autres victimes. Les échanges entre personnes concernées permettent de déculpabiliser et de sentir épaulé, compris et soutenu. Si vous n’avez pas envie de discuter avec d’autres victimes de pesticides en direct, vous pouvez lire les différents témoignages que notre association a récoltés.

Pathologies, intoxications aiguës : quelles maladies sont reconnues comme étant liées aux pesticides ?

Il existe divers tableaux permettant de reconnaître une maladie comme étant professionnelle. Concernant l’exposition aux pesticides, il peut parfois être compliqué de faire reconnaître sa maladie comme professionnelle. Pour cela, Phyto-Victimes vous accompagne pas à pas dans vos démarches et constitue un véritable soutien. Entre pathologies et intoxications aiguës, quelles maladies sont juridiquement reconnues comme liées aux pesticides ?

Les pathologies reconnues en lien avec pesticides

Diverses pathologies sont aujourd’hui reconnues comme étant en lien avec les pesticides. C’est notamment le cas :

  • de la maladie de Parkinson (depuis 2012) ;
  • des hémopathies malignes qui correspondent au lymphome malin non hodgkinien, à la leucémie lymphoïde et au myélome multiple  ;
  • des cancers du poumon, de la vessie, du sang, etc.

Bien que des tableaux existent, nous sommes à l’aube de les faire évoluer et d’en créer d’autres. Phyto-Victimes a pour vocation de recenser tout professionnel ayant été exposé aux pesticides et ayant une maladie dans une base de données. Ce recensement est mené dans le but d’effectuer une véritable veille sanitaire.

Certaines pathologies s’observent plus fréquemment que d’autres : cancer de la prostate, cancer de la vessie, tumeurs cérébrales, la grande famille des intolérances chimiques, etc. Faire recenser votre cas dans la base de données Phyto-Victimes peut permettre de faire avancer la législation pour l’ensemble des victimes des pesticides.

Victimes d’intoxication aiguë, Phyto-Victimes peut aussi vous aider

Il existe des différences entre une pathologie et une intoxication aiguë. Dans les faits :

  • la pathologie, aussi appelée maladie chronique, est liée à une exposition aux pesticides durant plusieurs années ;
  • l’intoxication aiguë est due à une exposition à un produit en particulier, il s’agit d’une réaction directe et parfois violente.

Vous êtes victime d’une intoxication aiguë aux pesticides ? Phyto-Victimes peut aussi vous aider, en vous accompagnant dans vos démarches. À savoir qu’une intoxication aigüe à un moment T peut potentiellement, des années plus tard, se transformer en une pathologie chronique.

Le suivi par notre association s’inscrit sur le long terme. Le but est de suivre et d’accompagner les professionnels victimes, quelles que soient leur histoire et leur exposition aux produits phytosanitaires. Phyto-Victimes est une association nationale qui intervient sur tout le territoire, et ce, sans jugement des pratiques.