[CP] Bayer : accord pour les victimes des pesticides aux Etats-Unis

[CP] Victimes du Roundup aux Etats-Unis : Bayer va payer sans que sa responsabilité soit impliquée !

25/06/2020
Plus de 100 000 personnes aux Etats-Unis avaient porté plainte contre Monsanto/Bayer, accusant le Roundup d’être responsable de leur cancer. Après plusieurs années devant les tribunaux, Bayer a annoncé un accord à l’amiable d’environ 10 milliards de dollars qui mettra fin à « environ 75 % des litiges ». De plus, la société agrochimique précise que cet accord « résout les litiges actuels et met en place un mécanisme clair pour gérer les risques des litiges potentiels futurs »

Même si aucune somme ne peut être à la hauteur des préjudices subis par les victimes des pesticides, c’est une victoire et un coup porté au géant Bayer-Monsanto. Le système judiciaire étasunien étant différent du système français, cette décision ne peut être directement transposable, mais cela laisse une porte ouverte aux victimes pour réaliser une procédure similaire à celle engagée aux Etats-Unis.

En France, Phyto-Victimes accompagne l’ensemble des professionnels victimes des pesticides dans toutes leurs démarches qu’elles soient médicales, administratives et/ou juridiques (notamment, procédure de reconnaissance en maladie professionnelle). Notre association a porté, avec des élus, la création d’un fonds d’indemnisation pour les victimes des pesticides. Ce projet de loi, largement amendé par le gouvernement, a été mis en place au 1er janvier 2020 et devrait être effectif dans les prochains mois (sous réserve de la publication des décrets par le gouvernement).

Enfin et malheureusement, cet accord est surtout une « sortie de secours » pour Bayer-Monsanto qui évite ainsi d’être jugé sur le fond de la problématique, la dangerosité de leur produit.

Comment est-il possible pour Bayer d’indemniser des victimes sans pour autant reconnaître la responsabilité de leur produit dans les préjudices subis par les victimes?

Afin que les victimes ne restent pas invisibles et que les responsabilités des firmes soient véritablement reconnues, en France et dans le monde, nous appelons l’ensemble des professionnels à se faire recenser auprès de Phyto-Victimes, pour que nous puissions avoir une vision précise des pathologies et des professions liées à l’utilisation des pesticides.

Contacts presse :

Claire Bourasseau – Association Phyto-Victimes – 06.40.19.87.98

Phyto Victimes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *