Phyto-Victimes » Un site au service des victimes des produits phytosanitaires

1440 Médecins en France: disent « halte aux pesticides »

Mille quatre cent quarante signataires en France. Parmi eux, 26 Charentais qui ont répercuté l’appel de Pierre-Michel Périnaud, généraliste à Limoges et à l’origine de la tribune titrée «Alerte des médecins sur les pesticides». Un appel qui sera présenté demain soir lors d’une conférence à Soyaux (16) par le Dr Périnaud lui-même.

Pierre-Michel Périnaud présentera demain soir son appel et les différents travaux sur «santé et pesticides». Repro CL

Pour découvrir l’article complet de la charente libre cliquez sur le lien suivant:

http://www.charentelibre.fr/2014/10/21/pesticides-26-medecins-charentais-sonnent-l-alerte,1920906.php

 

Phyto-Victimes participe au Colloque Anses/EFSA « exposition professionnelle pesticides »-Maison Alfort

Notre association a été invitée à participer les 28 & 29 Octobre prochain au colloque Anses/EFSA qui s’intitule « exposition professionnelle pesticides ». Notre président fera partie de la table ronde pour donner notre point de vue, parler de nos actions et de nos propositions pour l’amélioration de la prévention des expositions.

 

L’association Phyto-Victimes est soutenue par la Région Poitou-Charentes, le Département de la Charente, et le Ministère de l’Écologie du Développement Durable et de l’Énergie

        

FÉLICITATIONS à Laurent Guillou et Stéphane Rouxel ex-salariés Nutréa-Triskalia pour leur VICTOIRE!

L’association Phyto-Victimes tient à féliciter Laurent Guillou (Administrateur de PV) et Stéphane Rouxel  tous deux ex-salariés Nutréa-Triskalia, pour leur combat, leur courage et maintenant leur Victoire.

Vous trouverez ci dessous le communiqué de l’Union Syndicale Solidaires Bretagne.

Condamnée pour faute inexcusable de l’employeur

l’entreprise Nutréa-Triskalia renonce à faire appel

             Après sa condamnation pour faute inexcusable  en tant  qu’employeur suite à l’intoxication de Stéphane Rouxel et Laurent Guillou ex-salariés de Plouisy dans les Côtes d’Armor,  l’entreprise Nutréa-Triskalia a décidé de ne pas faire appel du jugement du 11 septembre 2014 prononcé par le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de Saint Brieuc.

            Au-delà de leur combat pour faire reconnaître leurs maladies professionnelles et obtenir réparation, ces ex-salariés de l’entreprise Nutréa-Triskalia victimes des pesticides, ont pris le parti avec courage, de dénoncer l’utilisation massive et bien souvent irresponsable des pesticides dans l’industrie agro-alimentaire.

C’est en tant que victimes mais aussi « lanceurs d’alertes » qu’ils ont participés le  jeudi 16 octobre dernier à l’Assemblée National à un Colloque sur la crise sanitaire des Maladie Chroniques intitulé : « Les maladies environnementales émergentes nous alertent ».

Ce colloque était organisé par cinq associations, dont le Réseau Environnement Santé et SOS MCS (Association de défense des malades atteints d’hypersensibilités chimique multiple, Multiple chimical sensitivity en anglais).

Cet événement a rassemblé plus de 400 personnes, des parlementaires de toutes obédiences, des juristes, des médecins, des chercheurs,  pour certains de renommée internationale et de très nombreuses personnes atteintes de maladies chroniques.

            A cette occasion, trois des ex-salariés de l’entreprise Nutréa-Triskalia ont pu rencontrer  le Professeur Martin Pall, biochimiste et spécialiste mondial de l’hypersensibilité chimique multiple qui par ailleurs enseigne à  la Washington State University.

            A l’issue de ce Colloque les associations organisatrices ont annoncé la création de « l’Alliance des Maladies Environnementales Emergentes » et fait part de leurs revendications et propositions pour sortir de la crise sanitaire des maladies chroniques qui nous menacent, nous et les générations futures.

       (De gauche à droite : Laurent  Guillou, le Professeur Martin Pall, Pascal Brigant et Claude Le Guyader)