[APPEL A MOBILISATION] Une demande de réparation légitime pour Serge Bordes, victime des pesticides !

Rappel des faits

Salarié pour une usine de produits de traitement et décoration du bois pendant plus de 20 ans, Serge Bordes a toujours été exposé à des produits chimiques et phytosanitaires. En 2007, le diagnostic tombe : il souffre de la maladie de Parkinson. Cette pathologie, il en est persuadé, est liée à son travail.

Malgré la maladie, il décide de se battre pour obtenir la reconnaissance en maladie professionnelle. Avec l’aide de son avocat, Maître François Lafforgue, et après plus de cinq années de bataille auprès des tribunaux de sécurité sociale, il obtient enfin gain de cause : la maladie de Parkinson dont souffre Serge est bien d’origine professionnelle.

Un combat loin d’être terminé…

Puis, il décide de poursuivre son entreprise, Dyrup, pour « faute inexcusable de l’employeur (FIE) » auprès du TASS (Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale) de Toulouse. Pour Serge, Dyrup est le responsable puisque l’entreprise n’a pas mis à sa disposition les équipements de protection adéquats, ne l’a pas informé du risque qu’il encourait et de la dangerosité des produits utilisés.

En 2016, c’est un nouveau coup dur pour Serge et Béatrice, son épouse, qui l’épaule au quotidien. La procédure de FIE est bloquée car l’entreprise décide de poursuivre la CPAM auprès du TASS de Nanterre pour contester la reconnaissance de la maladie professionnelle. Bien que cela n’aurait pas dû entraver la procédure de FIE, le tribunal de Toulouse décide de ne pas statuer tant que que le tribunal de Nanterre n’aura pas donné son verdict.

En 2019, le TASS de Nanterre confirme enfin la reconnaissance en maladie professionnelle de Serge et l’audience concernant la faute inexcusable de l’employeur se déroulera le 2 octobre 2019 à 9h au Tribunal de Grande Instance – 2 allée Jules Guesde – 31000 TOULOUSE

Venez soutenir Serge et Béatrice et toutes les victimes des pesticides !

Serge Bordes est un pionnier pour toutes les autres victimes professionnelles des pesticides puisqu’en 2007 (au début de sa procédure), la pathologie n’était pas encore inscrite aux tableaux des maladies professionnelles.

A l’heure où le sujet des pesticides ne cesse de faire débat au sein de la société française, il est aujourd’hui urgent de soutenir les victimes et de faire condamner les véritables responsables.

Nous invitons toutes les personnes qui le peuvent à venir soutenir Serge et Béatrice dans leur combat pour dire qu’une justice pour les victimes des pesticides est possible et comme le dit Serge « il faut que l’impunité cesse ».

Contacts presse :

Maître François Lafforgue – Cabinet TTLA – 01.44.32.08.20
Claire Bourasseau – Association Phyto-Victimes – 06.40.19.87.98
Serge et Béatrice Bordes – relais local Occitanie (Toulouse) – 06.12.48.42.72

Pour télécharger l’appel à mobilisation, cliquez ici